La Shri Ram Chandra Mission n'est pas la seule organisation à proposer des méthodes de méditation. La transmission dont elle est si fière se traduit souvent par un asservissement qui fait perdre tout repère et isole inéluctablement l'individu de son environnement.
La Shri Ram Chandra Mission a été classée comme secte dans un rapport parlementaire français. Avant d'adhérer, informez vous !

438 articles – 3447 commentaires – Dernier ajout le 10/06/2017

“Take criticism seriously, without anger or sadness. Use it for correcting yourself, and welcome it.”
Kamlesh Patel (1/04/2015)

7 novembre 2012

Des mythes pour une nouvelle religion


Texte revu et corrigé d’après les remarques de 4d-Don et Michael (j’espère en avoir maintenant levé toutes les ambiguités)

ENGLISH TRANSLATION


Le Sahaj Marg, la méthode spirituelle modernisée par Babuji, soit disant unique et à vocation universelle, fonctionne très efficacement tant que le maître reste en relation étroite avec son disciple.
C’est plus compliqué avec les précepteurs, certains sont malintentionnés, d’autres tout à fait honnêtes mais pas toujours compétents. Lorsqu’un précepteur agit à des fins personnelles, il devient inutile d’espérer progresser spirituellement. Lorsqu’un précepteur agit sous l’impulsion du maître, tous les bienfaits de sa méthode sont sensibles. Il serait juste que le disciple puisse choisir son précepteur avec autant de soin qu’il choisit son maître.
Les premiers disciples de Babuji, comme Kasturi ou Varadachari, ont bénéficié de tous les bienfaits du Sahaj Marg. Mais sa méthode a complètement échoué dans son universalisation, du fait des précepteurs.

A l’exception d’une élite qui a la chance d’approcher le maître, la plupart des abhyasis d’aujourd’hui stagnent spirituellement. Chari a nommé tant de précepteurs, souvent sans même les connaître, que les précepteurs malintentionnés ou incompétents sont devenus très majoritaires.
Même si Chari s’en émeut de temps à autres, il préfère rendre les abhyasis responsables de leur condition, gage de leur non progression à ses yeux, plutôt que de remettre en question la hiérarchie qu’il a créée. Rappelons tout de même le principe de base qui veut que ce soit le maître, à la rigueur le précepteur, le principal artisan de la progression spirituelle de son élève, comme l’ont clairement dit Babuji et Lalaji avant lui. Comme le dit Michael, on peut juger de la qualité du maître en regardant ses disciples. Les adeptes de Chari nous prouvent chaque jour sa piètre valeur spirituelle.
Personne n’est dupe, seule une petite élite qui rencontre le maître progresse spirituellement. Une lutte sauvage entre abhyasis s’instaure pour gagner l’attention du maître. L’amour du maître a progressé, le culte de la personnalité s’est installé et Chari en a donné les règles : Obéir et Servir.
Alexis en a déjà décrit les effets : un gourou autocrate et totalitaire, des adeptes devenus des groupies fans d’une star. Les effets spirituels du Sahaj Marg se sont tellement atténués au contact de la caste des précepteurs et de Chari qu’ils n’apportent plus rien de mieux qu’un vague outil conventionnel de développement personnel. Le Sahaj Marg de Chari n’est plus efficace qu’en tant que technique de bien-être ou de gestion du stress.

Si le Sahaj Marg est devenu inefficace, comment Chari a-t-il fait pour conserver autant d’adeptes ?
Pourquoi le disciple d’hier devenu l’adepte d’aujourd’hui reste-t-il dans la Mission alors qu’il a perdu presque toute chance de voir sa quête spirituelle se réaliser. A-t-il oublié son objectif initial ? A-t-il subi un lavage de cerveau ? Et que sais-je encore ?
Sans doute y a-t-il un peu de tout cela et d’autres choses encore, mais surtout Chari est un habile et redoutable manipulateur. Il a su recycler les mythes que véhicule le Sahaj Marg et bâtir à partir de cela une véritable religion.
Trois mythes me viennent immédiatement à l’esprit, il y en a peut-être d’autres : le mythe de la Région centrale, le mythe de la Personnalité spéciale et le mythe d’un Grand dessein qui nous dépasse.
Chacun le sait, le but du Sahaj Marg c’est la fusion divine, la promesse d’un accès rapide à la Région centrale ou Monde lumineux (brighter world). Ce lieu indéfini décrit par Babuji est érigé en saint graal, le but suprême à atteindre le plus vite possible.
Longtemps éclipsé par Chari pour s’imposer, Babuji a été récemment ressuscité par Whispers comme le maître intemporel de la Mission, la Personnalité spéciale désignée par la hiérarchie spirituelle de tous les grands saints de l’Histoire.
Babuji a mis en place une méthode spirituelle pour tous les chercheurs spirituels, mais il a aussi évoqué un Plus grand dessein collectif à atteindre : faire basculer le Monde en son entier dans la spiritualité.
C’est du moins ce que l’on voudrait nous faire croire et Whispers aujourd’hui exploite ce filon en long, en large et en travers. Whispers est la dernière pierre qui manquait à l’édifice, la formalisation de ces mythes au sein d’une secte religieuse.

A défaut de progrès spirituel individuel, l’adepte de Chari a la fausse impression de participer à la plus vaste aventure collective et spirituelle de tous les temps, faire basculer l’Humanité dans une autre dimension. Le Grand dessein est là et, pour cela, il croit avoir le renfort de la Personnalité spéciale soi-disant établie dans le Monde lumineux, au milieu des grands saints de tous les temps.
Chaque jour dans Whispers, Babuji est censé nous dévoiler une partie des mystères de cette voie inaccessible et incompréhensible au commun des mortels, dont personne ne peut comprendre tous les tenants et aboutissants, mais dont les adeptes seraient la cheville ouvrière, les élus.

Tous les ingrédients nécessaires à l’éclosion d’une nouvelle religion sont en place : un dogme, des textes sacrés, des héros ayant qualité de saints, un solide système de croyances qui pallie au sentiment de menace et aux besoins de protection, de certitudes, de principes simples et de vérités immuables.
Fabrication humaine récente, le Sahaj Marg de Chari apporte aujourd’hui une vision totale, un modèle unique, une conception du monde où chaque problème rencontre sa solution. Il garantit aux abhyasis qu'ils sortiront victorieux de la tourmente, à condition de s'identifier avec l'idéal qui les dépasse et de respecter les prescriptions édictées. Ils sont les élus au milieu des mécréants, porteurs d’une mythologie fabriquée de toutes pièces par Chari et sa médium dans Whispers.
Je viens ici de paraphraser Serge Moscovici, spécialiste de la psychologie sociale, dans « L’âge des foules », déjà cité par Alexis. En voici une citation directe pour conclure : « Les religions sont l'oeuvre des «fils», des successeurs du père fondateur (…). Elles les disculpent et les légitiment à la fois, en dissimulant leur crime au point que personne ne voit plus en eux ses auteurs.»
Babuji est une personnalité spirituelle remarquable, mais certainement pas La Personnalité spéciale, si tant est qu’il puisse en exister une un jour. L’accès à la Région centrale n’est pas une fin en soi, le voyage ou la quête spirituelle sont infinis. Quant au Grand dessein mystérieux, c’est une mystification sans nom qui cimente les abhyasis autour de leur chef et permet tous les abus. On ne le connaît pas, on ne peut pas même l’imaginer, mais on nous demande d’y adhérer aveuglément.
Avec Whispers, le Sahaj Marg a achevé sa transformation en une dangereuse secte religieuse, vide de tout contenu spirituel.

Elodie

15 commentaires:

Alexis a dit…

@ Elodie,
Je n'ai pas encore eu l'occasion de le faire, alors voilà félicitations pour tes 3 derniers papiers ! c'est remarquable... même si je ne partage pas ton optimisme sur les bienfaits spirituels.

Une citation d'un journaliste russe Stanislas Minime :"Avoir une religion, c'est soit se sentir élu et se couper du monde (...), soit savoir comment ce monde devrait vivre et tenter de le corriger."
Voilà enfin un vrai sujet de méditation...

4d-Don a dit…

Elodie...(pas pour publication ... pour clarification)

dans cet article, tu dis:


Le Sahaj Marg, la méthode spirituelle modernisée par Babuji, unique et universelle, fonctionne très efficacement tant que le maître reste en relation étroite avec son disciple. Les premiers disciples de Babuji, comme Kasturi ou Varadachari, ont bénéficié de tous les bienfaits du Sahaj Marg, accédant rapidement à la fusion avec le divin.

Es-tu certained que la "méthode" fonctionne très efficacement, avec Chari comme Maitre?

Michael (sur sa reponse) dit que ce n'est pas "naturel"...

"Prétends-tu savoir que Kasturi et Varadachari: " ...accedant rapidement à la fusion avec le divin", ... et tout ça, grace au travail spirituel de Babuji?? Et avec Chari, ça marche aussi??

Kasturi et Varadachari sont (selon toi??) dans le "central region" ou le "brighter world"?? Et que nous appelons maintenant "MYTHE"??

On peut se servir de "alleged" ou autres mots afin de ne pas créer des mythes nous aussi...

Voici un commentaire que j'ai reçu sur mon blog au ton dernier article: "Le Maitre, le Précepteur et le Disciple"

anonyme said:

hi,
but do you accept chari is a Master of caliber and can guide his elite abhyasis and take them to the spiritual realm?

Que répondre??

Elodie a dit…

Bonjour 4d-Don,
Bonjour à toutes et tous,
J'ai choisi de publier le post de 4d-Don car je crois que c'est une pièce à ajouter au débat, et non pas seulement un sujet de clarification.
Mon opinion, tout à fait discutable, est que Chari a d'indéniables capacités spirituelles. Cela rejoint le débat ouvert en son temps par Cricri : le paradoxe d'un maître spirituel et mafieux à la fois.
Il me semble que Cricri croît aussi aux capacités spirituelles de Chari. Alexis les rejette, mais il rejette toute réalité spirituelle, donc son avis ne compte pas. Je ne sais pas ce qu'en pense Michael, il serait intéressant d'avoir son avis. Par contre, je me refuse catégoriquement à suivre un maître spirituel qui utilise son pouvoir à des fins personnelles.
En ce qui concerne Soeur Kasturi, je n'ai pas eu la chance de la rencontrer, mais tous ceux qui en parlent la considèrent comme spirituellement avancée. Pour le Docteur Varadachari, je reconnais que c'est une supputation de ma part. Ont-ils atteint la Région centrale ? C'est une bonne question, je n'ai pas la réponse.
Et je réitère mon propos : la Personnalité spéciale, la Région centrale et le Grand dessein de Babuji sont des mythes propres au Sahaj Marg comme à toutes les religions. Comme tous les mythes, il y a une part de vrai et une part d'affabulation. Comme pour tous les mythes, on est bien incapable d'y discerner le vrai du faux. C'est cela un système de croyances.
Voilà mon avis, je suis bien consciente qu'il est discutable, alors n'hésitez pas.
Bien affectueusement,
Elodie

4d-Don a dit…

Élodie...

Dans nos confabulations, les mythes sont des affabulations (des fabrications) ... i.e. Ce n'est pas vraie... ce n'est pas LA VÉRITÉ!! Ce n'est pas la RÉALITÉ. Ce sont des inventions bien humaines.

Si le Brighter World et la "central region" des RELIGIEUX sont des "inventions" humaines, alors on ne peut pas affirmer que Kasturi et Varadachari sont comme des "poupées", qu'on peut librement placer ice et là, pèle mèle dans nos MYTHES, nos fabrications, et demeurer crédible.

Chari (ou CHAIR) est un homme... pas un "homme-dieu", et Babuji n'est pas "spéciale"

Ne créons pas autres MYTHES pour les enfants de demain ... C'est la RÉALITÉ qu'on veut leurs enseigner.

Laissons les contes de fées et les fantaisies aux religions!!

Don ...

Michael a dit…

Elodie,

Je regrete que mes cometences in frances sont absents e je dois repondre en anglais:

I very much believe that Spirituality is real. I believe however, that the Central Region is a creation of Babuji's. It is like a very nice amusement park created by Babuji, that gives the illusion of spiritual achievement.

I have come to believe that there is no end to the Spiritual Journey, and therefore there is no resting place to claim spiritual achievement. For this reason I reject Babuji's Central Region as anything significant. The behavior of those claiming to have achieved it should be evidence enough!

Real spiritual achievement happens when one embraces their humanity without regrets and at the same time accepts their one-ness with Creator. The real Spiritual Journey begins when one believes that they are on it.

There is no point speculating levels of achievement. If the Journey is infinite, how can one be closer than another to spiritual achievement?

Affectionately,

Michael

Elodie a dit…

Bonjour 4d-Don,
Effectivement il y a un problème, j'ai l'impression de dire la même chose que toi et je ne vois pas où nous ne nous comprenons pas.
Les mythes sont des fabrications humaines, la religion aussi. la personnalité spéciale, la région centrale et le grand dessein sont les mythes qui servent à Chari à construire une nouvelle religion autour du Sahaj Marg.
Je ne sais pas comment le dire autrement pour me faire comprendre.
Désolée de ce quiproquo.
Bien affectueusement,
Elodie

Elodie a dit…

Bonjour Michael,
Je vais répondre en français pour éviter les contresens.
Je suis d'accord avec toi sur la région centrale, c'est un mythe.
J'ai parlé des bienfaits de la méthode de Babuji pour Soeur Kasturi et le Docteur Varadachari en pensant à leur progrès spirituel, pas au fait qu'ils ont atteint la région centrale.
Là où j'aimerais avoir ton avis, c'est sur la capacité spirituelle de Chari. Malgré ses objectifs très personnels, je crois qu'il a une capacité spirituelle et qu'il en fait profiter quelques uns. Ceux-là progressent donc spirituellement, même s'ils sont une infime minorité. C'est mon avis, et cela nous ramène à la question de Cricri, comment se fait-il qu'on puisse être spirituellement élevé et mafieux tout à la fois ? Visiblement la morale et la spiritualité n'ont rien à voir l'une avec l'autre.
Bien affectueusement,
Elodie

Michael a dit…

Elodie,

If the Journey is Infinite, as I believe it is, then it is impossible to compare one person's spiritual "level" to another. It is for this reason that I choose not to judge another persons "spiritual level".

With that said, It is very easy to surround oneself with adoring disciples and create a masterly persona and create a resulting environment that impacts the emotions and thoughts of those around you. Kasturi and Vadarachari performed well in these situations as did Babuji. Tricking oneself to believe that the power doesn't come from you, increases the impact. Tapping into the energy of the disciples acts like a battery that powers the persona who is performing the "guru" role. This is all part of training, and yes, indeed, it is taught one on one, directly and is not something that is spoken about or taught to the masses. Surely, Babuji understood this "spiritual magic trick" and taught it to those closest to him.

Chari has some of these skills as well and was likely taught it directly by Babuji. The difference is that he intermixes this technique with the psychological techniques used by many political and self help leaders to influence a crowd and create a following.

I simply discount these theatrics as anything significantly beneficial to an individual's spiritual journey. They are distractions designed to attract a following. The people who have been the most helpful to me personally, have not tried to impress me with their guru theater performances.

My opinion is that a teachers effectiveness should be measured by the behavior of their disciples. SRCM as a whole rates poorly. Chari fails miserably.


Michael

4d-Don a dit…

Elodie...

Tu dis:

Le Sahaj Marg, la méthode spirituelle modernisée par Babuji, unique et universelle,

La méthode de Babuji n'est pas "unique". C'est une méthode qu'il a emprunté de Lalaji ... et plusieurs groupes utilisent cette méthode. (Sufi, RamAshram, etc.)

On ne peut pas dire qu'elle est "universelle" non plus... L'univers n'est pas seulement notre petit coin de cette petite planète (Terre) dans cette galaxie, La Voie Lactée. En RÉALITÉ, la méthode de Babuji (le Sahaj Marg) n'est même pas "unique" et "planétaire".


fonctionne très efficacement tant que le maître reste en relation étroite avec son disciple. Les premiers disciples de Babuji, comme Kasturi ou Varadachari, ont bénéficié de tous les bienfaits du Sahaj Marg, accédant rapidement à la fusion avec le divin.

Alors prétends-tu savoir avec certitude que Kasturi et Varadachari ont "accédé rapidement à la fusion avec le divin"?

Créons-nous (ou répétons-nous) un autre "mythe" (sans être certain(e)s de la réalité) que grace à un Babuji "mystifié", Kasturi et Varadachari sont maintenant plus "rapidement en fusion avec le divin"??

Nous n'en savons rien, en RÉALITÉ!


Don ...

Elodie a dit…

Bonjour à toutes et tous,
Je dois me rendre à l'évidence, mon texte prête à confusions. Je vais tenter de le corriger.
Evidemment non, la méthode de Babuji n'est pas unique et universelle, je croyais l'avoir démontré dans mes deux textes précédents. Visiblement, je n'ai pas été comprise.
Excusez moi, je vais essayer d'y remédier et d'être plus claire.
Bien affectueusement,
Elodie

Anonyme a dit…

Does central region not mean the closest possible to God for a human being, considering that a human being cannot be God?
If this is what is meant by central region, the concept could not have been invented by Babuji.

Spiritual levels or degrees of expansion probably also exist, as anyone will acknowledge through feelings and direct experience.

Denying simple and basic experiential phenomena may reveal confusion due to social pressure and language.
If not the proper time to step back from talks for deeper diving into life force, it may be the proper time to consider how language traps consciousness.

Figurative language often brings a feeling of understanding, especially with the vague and exotic concepts from the spiritual domains.
Babuji was likely confronted to the problem when he tried to describe his experience, finding how inappropriate, conflicting, and limited the linguistic code was.
Maybe is it why he metaphorically used words typically applying to physical domains when setting the ground for his dogma?

Words such as: central, heart, region, high, low, knot, circle, energy, power, force, transmission, cleaning, progress, evolution, etc., all relate to the physical realm, not to something above.
Therefore, they are likely to induce inapropriate physical representations in our mind, that will become anchoring points of imaginary.
How can proper understanding ever occur?

Our mind is probably bugged with language, and if one contemplates the problem deeply, he may come to the conclusion that mankind would benefit from (i) engineering a new language from scratch, without bugs in its code, if it is to rise its psychology, culture, civilisation, and consciousness to new potentials, and (ii) learn how to use the device properly.

Elodie a dit…

Dear Anonymous,
La Région centrale est effectivement une expression délicate à manier car elle suggère beaucoup de choses dans notre inconscient, et je ne dis pas que je ne m'y suis jamais laissée piéger. C'est un peu comme le paradis et l'enfer.
Je crois que là encore Michael a la bonne vision des choses : le voyage spirituel est sans fin. Vouloir y mettre un terme avec la fusion divine ou Région centrale est une erreur. La réalisation de cet objectif, n'en déplaise à Babuji, n'est jamais totale.
Dans le meilleur des cas, on peut imaginer que cette "région" est une étape, un équilibre spirituel relativement élevé. Mais c'est encore supposer qu'il y a différents niveaux d'élévation spirituelle, ce que conteste Michael.
Dans le pire des cas, la "région centrale" n'est qu'un artifice fabriqué par des humains empêtrés dans des choses qui les dépassent.
Bien affectueusement,
Elodie

Michael a dit…

I agree with Elodie's last statement above. In fact, I completely disagree with Anonymous. Our biggest spiritual "impediment" is believing that we are separate from God and must achieve something in order to approach One-ness with God.

Myths like the Central Region only further distance one from the simple fact that, In this very instant, anyone can decide that they are not separate from God.

So who is closer to God? The self proclaimed Guru claiming to have "achieved" or the beginner confidently believing that they are already one with God? The Guru who sits before his disciples spouting myths about some elusive goal or the Individual who takes every step on their Journey in awe of the mystery that lies ahead?

There are stories of "Masters" bowing to the beginning disciple, honoring their innocent confidence and awe of the Divine. Lalaji' writes in his book "Truth Eternal" of the Journey beginning with Ignorance as one pursues spiritual Knowledge, yet beyond Spiritual Knowledge lies the very Ignorance one began with.

Spiritual achievements are decoys. Gurus who sit on a pedestal and proclaim their wisdom are also spiritual decoys.

This is why I do not believe that we can judge ones proximity to God by their Guru theater skills. True Natural Spirituality teaches that you will never be any closer to God than you are right this moment!

Michael

Elodie a dit…

Bonjour à toutes et tous,
Michael a dit : “If the Journey is Infinite, as I believe it is, then it is impossible to compare one person's spiritual "level" to another.”
Cette remarque m’amène à penser qu’il y a au moins un quatrième mythe qui circule au sein de la SRCM, c’est celui de la Hiérarchie spirituelle, sur lequel repose une grande partie de l’édifice bâti par Chari.
Au sommet de cette soi-disant Hiérarchie spirituelle, Chari et Whispers (mais aussi Kasturi et Narayana) placent Babuji, la Personnalité spéciale. D’après eux il serait dans la Région centrale aux côtés des Grands saints de l’Histoire. En vrac, on peut citer Swami Vivekananda, Ramakrishna, Kabir, Patanjali, etc. Juste au dessous, pour Chari et ses adeptes seulement, il y a le Maître vivant, puis les "full prefect" et toute la hiérarchie des précepteurs construite par Chari.
A la différence d’un guide spirituel, le maître gourou s’interpose entre Dieu et nous, grâce à sa justification d’une hiérarchie spirituelle, donc soi-disant de notre moindre évolution en comparaison de la sienne.
Bien affectueusement,
Elodie

4d-Don a dit…

Hi all..

Anonymous brings up a good point on the "(i) engineering a new language from scratch without bugs in its code ...".

David Bohm (The Holographic Universe), physicist (and meditator) and protegé of Einstein said exactly the same thing, (needing a new language) so as to give the average person some understanding of his "Holographic Universe" concept.

On the exponential curve on which our science and technology surfs, the humanities have been slow to catch up and to keep up ... We(the average person) are still using words which emote rather than define rationally our experiences and our knowledge. The more "verbose" and/or the more manipulative among us attempt to give new definitions to old words (or old words in other languages: latin, sanskrit, etc...), and some even use words whithout knowing their true and current meaning, enhancing the confusion and the ability to convince or manipulate: ie: Spirituality, spiritualism, spiritism, religion, cult, sect, etc ...

Example:
Sahaj Marg(tm), according to Chari's SRCM (California-1997) Constitution and Bye-Laws claims to have "Standards of SPIRITUALISM" ... (also, notice the "bye" (the opposite of "hello", as opposed to the accurate "by"). Is a "bye-law" a law which is on its way OUT?? As in "GOOD-bye"??

If Sahaj Marg(tm) was not "spiritualism" in reality, we could be liberal-minded and call it a typo, but it is more a "Freudian slip" than a typo ... as they are truly SPIRITUALISTS ... and spiritualism is a "bye-bye", OUT!! ie: Spiritualism is not scientific at all, and it is certainly not supported by "mathematics". It is a SCAM!!

Much of our real scientific and technological knowledge is rooted in the language of mathematics and has to be translated into language, using "old words" invented centuries ago in the era of some past so-called "knowledge", which now appears more as myth, and/or which has gone through a few revolutions or re-formations since the word or the concept was first used ...

That is where the "cons", the "mystifiers" of simple ancient religious techniques, making them appear more akin to magic than science to a reason-able reader, have found a niche. Claiming to be scientific, and using the age-old words of scriptures, these "spiritualists" entangle themselves and their naive followers in gobble-dee-gook, and undefined terms of contradiction such as: invertendo, and "powerless power" etc. This confuses and serves them well in controlling the masses. It impresses some lost, naive or gullible souls.

Babuji writes of the "philosophy" of Sahaj Marg. Chari, the self-appointed Master of SRCM (California-1997) says that Sahaj Marg(tm) has no philosophy. It is all based on "obedience"!! And he (Chari) now holds the "registered trade mark".

But to have someone else take on one's emotional problems (as if they can in reality) and hence to convince one to "obey" and to stop thinking critically (what they disparagingly call the mental "chatter") for one's self, quickly becomes an addiction and like all addictions, it is easily manipulated by con-men (aka: "confidence" men, businessmen or profiteers, charismatics, self-appointed cult leaders).

The Internet is now creating a new language!! Will it mean the downfall of RELIGION??

Hope springs eternal!!


Don...